fbpx

Dorian Yates

Dorian Yates est un bodybuilder anglais qui a décroché six fois de suite le titre de Mr. Olympia entre 1992 et 1997. Affichant un beau palmarès, il figure parmi les plus titrés de la discipline au niveau mondial. Zoom sur son histoire, son parcours.

Dorian Yates

Son enfance et sa jeunesse

Dorian Yates a vu le jour le 19 avril 1962 à Sutton Coldfield, en Angleterre. Très tôt durant l’enfance de Dorian Yates, sa famille déménage à Birmingham. Un épisode de sa jeunesse lui vaut de passer six mois en centre de détention pour mineur. Au lendemain de cette histoire, le jeune homme veut changer de vie et se tourne vers le bodybuilding, discipline dans laquelle il met toute sa motivation.

Dorian Yates
Dorian Yates a eu le déclic pour la musculation après avoir été placé 6 mois dans une maison de détention pour mineur.

Ses mensurations

Mensurations

  • Taille : 1m79
  • Poids hors compétition : 290 – 310 livres (130 – 140 kg)
  • Poids en compétition : 265 livres (120 kg environ)
  • Tour de poitrine : 142 cm
  • Tour de taille : 88 cm
  • Tour de cuisses : 79 cm
  • Tour de bras : 51 cm
  • Tour de mollets : 52 cm

Un palmarès bien rempli

Sa masse et sa densité musculaires ont valu à Dorian Yates une belle réputation. Grâce à une musculature dorsale à l’amplitude et au relief inégalé, il s’est hissé au sommet du monde du bodybuilding.

Aujourd’hui, le nom de Dorian Yates est volontiers associé au monde de la musculation. Le Rowing à la Yates est l’un des héritages qu’il a laissés au sport britannique. Il s’agit d’un exercice très efficace pour travailler le dos de manière à ce qu’il forme un V épais bien visible.

En Angleterre, il a ouvert une salle de remise en forme appelée « Temple Gym » et possède sa propre marque de suppléments alimentaires.

Même après sa « retraite » dans l’univers du bodybuilding, il dirige plusieurs conférences internationales au cours desquelles il partage sa nutrition et ses expériences en tant que bodybuilder professionnel.

L’entrainement de Dorian Yates, un programme qui inspire

Ses débuts : les années 1980

Après avoir commencé avec des entraînements « Full Body », il soulève des poids et haltères en 1981. Ce programme des plus classiques consiste à effectuer trois séries de dix répétitions pour solliciter chaque groupe musculaire. Il favorise les exercices avec barre et haltères comme le rowing, le curl, le développé couché, l’extension au-dessus de la tête, etc. Il s’entraîne un jour sur deux sans aller à l’échec musculaire.

En 1982, Dorian Yates décide de changer de programme : il passe désormais une journée en salle et se repose le lendemain. Pour deux exercices par groupe, il effectue trois séries de huit répétitions en moyenne, en commençant à aller à l’échec musculaire. Son programme d’entraînement en split commence en 1986. Avec trois jours d’exercices et un jour de repos, il se prépare pour le championnat d’Angleterre de Bodybuilding. Peu de temps après cette période, il commence à inclure le cardio dans son entraînement. Il le pratique aussi bien en préparation qu’en hors saison.

En 1987, Dorian Yates est victime d’une blessure à la hanche. Ce qui le pousse à retirer le squat libre et les exercices de « développé nuque » de son programme d’entraînement et à inclure le « développé nuque » avec des haltères, le « hack squat » et le « leg press ».

Les années 1990 et les suivantes

Après son premier titre de Mr. Olympia en 1992, Dorian Yates décide d’adopter le principe de la série unique effective. Cela consiste à commencer par une ou deux séries de mouvements, suivis d’une autre à l’échec musculaire. Il s’entraîne pendant deux jours puis se repose le jour suivant et ainsi de suite.

Dorian Yates
Dorian Yates a été sacré Mr Olympia six fois de suite.

Quantité de bodybuilders dans le monde s’inspirent de la seule et unique vidéo d’entraînement qu’il a tournée en 1996 : « Blood and Guts » (Du sang et Des tripes). Devenue mythique, celle-ci met en avant les principes de l’entraînement « Heavy Duty ». L’on y découvre son entraînement au complet. Sa détermination à toujours vouloir soulever, pousser ou tirer des poids plus lourds épate plus d’un. À noter que Dorian Yates avait l’habitude de s’entraîner avec Leroy Davis.

Dans tous les cas, il n’a de cesse d’affirmer que la clé de sa réussite est la fidélité à son programme d’entraînement et les exercices pratiqués. Pour sa part, sa routine est pratiquement toujours restée la même sauf en cas de force majeure, à cause de blessures notamment.

Toutefois, le manque d’harmonie de sa silhouette lui a souvent été reproché. Dorian Yates fait d’ailleurs partie des premiers compétiteurs professionnels à avoir affiché un gonflement abdominal proéminent. Probablement dû à la prise d’hormone de croissance.

La carrière de Dorian Yates

Dorian Yates a obtenu la première place au classement général aux championnats britanniques en 1988. Il débute sa carrière pro auprès de l’IFBB en 1990 et gagne La nuit des champions en 1991. Cette même année, il participe pour la première fois à Mr. Olympia en terminant deuxième, derrière Lee Haney. Bien que trois semaines avant la compétition, il ait été victime d’une sévère déchirure au tendon des triceps du bras gauche, Dorian Yates gagne son titre de Mr. Olympia pour la sixième fois consécutive en 1997. Il était en lice avec Nasser El Sonbaty et Shawn Ray. Après cela, il n’a plus pris part aux compétitions, mais continue tout de même d’être très actif dans cette discipline.

Durant sa carrière, Dorian Yates était surnommé « The Shadow » pour sa discrétion. Il était connu pour faire profil bas en dehors des compétitions. Il s’entraînait dans son sous-sol, dans une salle au Birmingham. Il n’accordait que de rares entrevues. Hormis Mr. Olympia, il participait très rarement à d’autres compétitions.

Selon Dorian Yates, ses multiples blessures ont été dues en partie à l’intensité de son entraînement. D’après ses dires, il aurait continué à s’entraîner d’une manière extrême même à l’approche des compétitions. Et le régime sèche qu’il a suivi simultanément n’a fait qu’affaiblir globalement son organisme et l’a prédisposé aux lésions d’effort.

Son régime alimentaire

Dévorant six repas par jour, The Shadow adopte un régime alimentaire composé essentiellement de porridge, de blanc d’œuf, de blanc de poulet, de viande maigre rouge, de pommes de terre, de légumes verts et de riz.

Pour qu’il soit bien d’attaque avant chaque entraînement, il ingurgite un shake riche en protéines et glucides et une autre boisson. Avant de se mettre au lit, il avale des flocons d’avoine et quelques blancs d’œuf et consomme des protéines en poudre.

Aussi bien en préparation qu’en hors-saison, il ne change pas de régime alimentaire, seulement les quantités consommées.

Visibilité en ligne de Dorian Yates