fbpx

Jay Cutler

Jay Cutler est né Jason Isaac Cutler. Depuis son plus jeune, il a toujours connu la valeur du travail et qu’en travaillant dur, on obtenait ce qu’on voulait. C’est d’ailleurs quelque chose qui lui est apparu très vite et qu’il a pu constaté par lui-même. A à peine 11 ans, il commençait à travailler comme ouvrier dans le bâtiment. Un métier difficile, mais qui lui donnera les bases de sa réussite future. Son entraînement en salle commence à l’âge de 18 ans et un entraînement acharné lui permettra de remporter de nombreux titres en tant que bodybuilder professionnel. Jay Cutler est aujourd’hui retraité et ne participe plus à aucune compétition, depuis 2013.

Dans cet article, nous revenons sur sa biographie, son histoire et sa passion pour la musculation ainsi que le palmarès qu’il a réussi à se faire. A l’heure actuelle, Jay Cutler ne s’entraîne plus que pour garder la forme et son alimentation a changé, mais il reste un modèle pour qiconque veut se lancer dans la muscu, car son parcours est hors du commun.

Son palmarès

  • 1993 NPC Iron Bodies Invitational, Teenage & Men’s Heavyweight, 1er
  • 1993 NPC Teen Nationals, 1er
  • 1995 NPC U.S. Tournament of Champions, Men’s Heavyweight, 1er
  • 1996 NPC Nationals, Heavyweight, 1er et carte pro
  • 1998 IFBB Night of Champions, 12ème
  • 1999 IFBB Arnold Classic 4ème
  • 1999 IFBB Ironman Pro Invitational, 3ème
  • 2000 IFBB Night of Champions, 1er
  • 2000 Grand Prix England, 2ème
  • 2000 Joe Weider’s World Pro Cup, 2ème
  • 2000 Mr. Olympia 8ème
  • 2001 Mr. Olympia, 2ème
  • 2002 Arnold Classic, 1er
  • 2003 Arnold Classic, 1er
  • 2003 Mr. Olympia, 2ème
  • 2003 Ironman Pro Invitational, 1er
  • 2003 San Francisco Pro Invitational, 1er
  • 2003 Russian Grand Prix, 2ème
  • 2003 GNC Show of Strength, 2ème
  • 2003 Dutch Grand Prix, 1er
  • 2003 British Grand Prix, 1er
  • 2004 Arnold Classic, 1er
  • 2004 Mr. Olympia, 2ème
  • 2005 Mr. Olympia, 2ème
  • 2006 Austrian Grand Prix, 1er
  • 2006 Romanian Grand Prix, 1er
  • 2006 Dutch Grand Prix, 1er
  • 2006 Mr. Olympia, 1er
  • 2007 Mr. Olympia, 1er
  • 2008 Mr. Olympia, 2ème
  • 2009 Mr. Olympia, 1er
  • 2010 Mr. Olympia, 1er
  • 2011 Mr. Olympia, 2ème
  • 2011 Sheru Classic, 2ème
  • 2013 Mr. Olympia, 6ème

Jay Cutler

Quel est son parcours ?

Jay Cutler est né dans le Massachusetts en 1973, une époque où certaines choses étaient encore possibles. Il est né et a grandi dans une famille nombreuse, et c’était le benjamin d’une fratrie de 7 frères et sœurs. La compétition, il la connaît donc depuis qu’il est tout petit.

Ce qui est intéressant, c’est qu’il a très tôt commencé à travailler, dès l’âge de 11 ans. Son premier emploi fut dans l’entreprise familiale, une société que possédait ses 3 frères.

« J’ai commencé à travailler pour l’entreprise de béton de mes 3 frères à l’âge de 11 ans. Travailler pour l’entreprise familiale m’a permis non seulement de gagner beaucoup d’argent, mais aussi de faire l’expérience de l’importance de l’éthique professionnelle et de la manière de travailler pour quelque chose. »

Mais bien qu’il ait travaillé pendant des années à déplacer des parpaings et des blocs de béton, le fait de soulever des poids ne l’intéressait pas plus que cela. C’était un travail et il n’y avait pas d’amusement à le faire. La passion du sport, et de la musculation en particulier, n’est apparue que bien plus tard, quand il est entré à l’université.

« J’ai commencé à faire de la musculation à l’université et j’ai commencé à bien performer. J’ai gagné les nationaux adolescentes à l’adolescence. A partir de là, j’ai commencé à me transformer. »

Ce n’est donc qu’à 18 ans qu’il franchit les portes d’une salle de sport pour soulever des poids. Et encore, à cette époque, il ne se voit pas devenir culturiste professionnel. Cela reste encore un hobby. Son rêve, à l’époque, c’est d’étudier le droit pénal, car il veut devenir agent correctionnel dans une prison de sécurité maximale.

Et puis vint le premier concours

Pendant ses années à l’université, une passion naît. Jay commence à apprécier les salles de sport et s’y rend de plus en plus souvent. Cela le pousse à s’y rendre presque tous les jours. Forcément, avec un tel entraînement, son physique change et évolue très fortement. Au vu de sa nouvelle silhouette, de nombreuses personnes commencent à le remarquer. Mais, encore une fois, il n’a pas en tête de participer à des concours.

C’est son personal trainer du gymnase qui le pousse à se présenter à des concours. Et ce n’est qu’en 1993, à 20 ans, qu’il passe son premier concours de culturisme. Il se rend donc au NPC Iron Bodies sur invitation. Après avoir rempoté la catégorie poids lourds chez les hommes et les adolescents, il réalise enfin qu’il a un réel potentiel et qu’il est possible de passer pro ! Ce n’est qu’à ce moment-là que le franc tombe et qu’il se décide à poursuivre une carrière dans le bodybuilding et le fitness plutôt que dans le droit.

Quel est son engagement dans le bodybuilding ?

Jay Cutler n’a pas participé à d’autres compétitions et s’est tout de suite inscrit aux NPC Teen Nationals de 1993 et ​​au Tournoi des Champions NPC U.S de 1995.

Avec ses apparitions et ses percées lors de plusieurs concours, il a réussi à se faire un nom et à acquérir une certaine renommée. C’est surtout ses incroyables performances liées à son jeune âge qui ont fait de lui quelqu’un de connus. C’est comme ça qu’il est devenu connu l’un des bodybuilders les plus prometteurs de son époque.

L’année suivante, avec son diplôme universitaire en poche, il était tout à fait pour Jay Cutler de devenir agent correctionnel comme il l’avait toujours rêvé. Mais il a préféré poursuivre sa nouvelle passion, celle du culturisme et de s’y donner à fond.

Quelle fut la suite ?

L’année suivant son diplôme, Jay a continué à s’entraîner de manière rigoureuse et ardue. IL avait depuis longtemps intégré les bienfaits du travail et de l’effort qui serait forcément récompensé. Surtout qu’il avait déjà eu un aperçu de ce qu’il pouvait devenir en remportant très jeune des compétitions.

Il s’est donc rendu à la salle de gym pour y sculpter un physique de rêve qui lui permettrait de décrocher les titres qu’il ambitionnait. Il s’était fixé pour objectif de devenir le plus grand bodybuilder du monde.

En 1996, il est revenu sur le devant de la scène avec un corps incroyable pour son plus grand spectacle à ce jour: les NPC 1996. Il atteignit le premier rang ! Mais c’était plus qu’un trophée à ajouter à sa série de victoires… C’était une véritable consécration.

A l’âge de 23 ans seulement, il avait réussi a obtenir sa carte pro. Un passe qui permet de devenir culturiste professionnel et que certains mettent des années à obtenir. Parmi son entourage, certains avaient passé 10 ans à s’entraîner avant d’arriver au stade où lui était déjà.

Il était donc en passe de devenir une légende.

Quelle fut sa vie de pro ?

Pendant les 10 ans qui suivirent, Jay est continuellement resté pro. Il a participé à 23 concours, en a remporté 11 et s’est presque toujours classé dans le top 3. Il était devenu l’un des plus grands bodybuilders au monde.

Beaucoup de pros et de fans pensaient même qu’il aurait dû battre Ronnie Coleman au 2001 au M. Olympia. Ronnie Coleman était, à l’époque, la légende incontestée et reste encore aujourd’hui l’homme le plus titré à ce concours.

Mais ce n’est qu’en 2006, à 33 ans, qu’il parvient vraiment à s’imposer et à atteindre le sommet de sa carrière. Entre 2006 et 2010, Jay s’est battu contre Ronnie Coleman et Phil Heath dans le cadre de la plus prestigieuse compétition de bodybuilding : le Mr. Olympia. Et il l’a remporté chaque année à l’exception de 2008.

L’heure de la retraite

Aujourd’hui, Jay Cutler est à la retraite. Sa dernière apparition à M. Olympia fut en 2013. Et bien qu’il n’ait pas gagné, Jay Cutler en avait fait assez pour se tailler une place parmi les légendes du sport. Il est sorti du circuit comme une icône de la musculation.

« J’ai toujours fixé des objectifs réalistes. En fait, je ne pense pas vraiment aux gars que j’ai battus parce que la seule personne contre qui je me bats, c’est moi-même. « 

Quel entraînement pour ce champion ?

Lorsqu’il était sur le circuit pro et en compétition, Jay Cutler avait l’habitude de s’entraîner cinq fois par semaine à la salle. Cela lui permettait de maintenir et de développer son physique.

Actuellement, il ne s’entraîne plus que deux fois par semaine pour conserver son physique et voit cela surtout comme un hobby et une manière de s’amuser. Bien pus qu’un métier, il a exercé sa passion.

« Je m’entraîne deux fois par jour et c’est amusant pour moi. C’est ce que j’aime faire. J’apprécie vraiment, vraiment travailler. »

Par contre, il souligne le caractère hors norme de son entraînement. Contrairement à de nombreux sportifs, il ne pousse pas son corps dans ses derniers retranchements, et ne force pas sur la muscu. Il connaît son corps. Il s’entraîne donc instinctivement à la façon dont son corps lui dit de le faire. S’il a mal ou souffre, il prend un jour de repos et postpose son entraînement.

Jay Cutler souriant

Quel régime pour ce champion ?

A son époque, les entraînements étaient moins bien détaillés et les compléments bien moins performants. Il n’existait pas autant de produits qu’actuellement, et de nombreux culturistes avaient recours à des produits dopants interdits et dangereux. De plus, il n’existait pas vraiment de coach fitness et la plupart des sportifs pro géraient eux-mêmes leur alimentation et leurs apports.

A son apogée, le régime de Jay Cutler ressemblait à ceci :

Repas 1 Avoine avec protéines de lactosérum, 10 blancs d’œufs, une banane, du miel, 7 gâteaux de riz nature
Repas 2 Protéines de lactosérum, avoine, raisins secs, un muffin sans gras
Repas 3 6 oz de pâtes et 4 oz de poitrine de dinde
Repas 4 5 oz de poisson avec du riz
Repas 5 Protéines de lactosérum, 7 gâteaux de riz, avoine, raisins secs et muffins sans graisse
Repas 6 Protéines de lactosérum avec avoine
Repas 7 4 oz de poitrine de dinde et riz
Repas 8 Protéines de lactosérum, 7 gâteaux de riz et riz
Repas 9 Repas (généralement des sushis) avec du yaourt glacé sans gras
Repas 10 Protéines de lactosérum, 10 blancs d’œufs, 7 gâteaux de riz, avoine
Repas 11 Protéines de lactosérum avec avoine
Repas 12 Protéines de lactosérum

1 oz = +/-28,35 grammes.

Quelles sont les idoles de Jay Cutler ?

Aucune légende du sport n’est arrivé là où elle en est arrivé sans avoir eu un modèle ou une idole à adorer. Jay Cutler ne fait pas exception… Lorsqu’on lui demande de qui il s’est inspiré, il parle volontiers de Sergio Oliva, Frank Zane, Samir Bannout et Ronnie Coleman.

Au travers d’entretien, il livre les secrets de sa réussite : une capacité à se fixer des objectifs et à tout mettre en œuvre jusqu’à les atteindre, et de ne jamais abandonner (il a gagné M. Olympia en 2009 après avoir perdu en 2008).

C’est quelque chose que tous les grands champions disent !