fbpx

Quels muscles fait travailler une plateforme vibrante ?

La plateforme vibrante ou oscillante est un nouveau moyen de se muscler à domicile. Pour les plus fainéants, ou pour ceux qui n’ont pas le temps d’aller jogger, cet appareil propose de muscler le bas du corps simplement en posant ses pieds dessus. Mais comme beaucoup de machines de musculation, elles ne font travailler que certains muscles du corps.

Quels sont les muscles qui bénéficient le plus de cet entraînement ?

Tous les muscles des jambes bénéficient de cet appareil. Ce sont aussi bien les muscles des mollets que les ischio-jambiers ou encore les quadriceps.

En plus, outre les muscles, les cartilages et les articulations peuvent également bénéficier de la plateforme vibrante. En effet, c’est un appareil qui est fortement recommandé pour certaines pathologies (lombalgies, etc.) ainsi que pour aider au renouvellement cellulaire.

Il est possible de détourner sa plateforme vibrante pour faire des exercices de step

Enfin, il est possible de muscler d’autres parties, comme les fessiers en détournant l’utilisation première de la plaque oscillante et en l’utilisant comme une véritable planche de step. Il est alors possible de faire des exercices, comme des dips, des squats, des abdos ou encore des pompes ! En bref, on peut muscler tout son corps si on s’y prend bien.

Quels sont les effets d’une plateforme vibrante ?

La plateforme vibrante a pour but de produire la contraction des muscles. Et ce, de manière volontaire par opposition à la contraction involontaire du sport. On doit aussi noter que les contractions sont plus régulières et plus puissantes que celles du sport (jogging, ou autre). En effet, la contraction est régulière et suit une courbe sinusoïdale. L’envergure de la courbe peut être réglée en profondeur et en rapidité, ce qui permet de faire des étirements profonds très rapides.

En moyenne, les fréquences utilisées sont de 25 à 60 Hertz. Au plus la fréquence est basse, au plus les muscles ont du temps pour se contracter. Cela permet un renforcement musculaire ou la relaxation. A contrario, les fréquences élevées ont d’autres objectifs, comme :

  • L’effet tonifiant
  • L’effet massant
  • un effet relaxant après le sport

Dans d’autres domaines, cela permet de lutter contre le stress, la cellulite ou de favoriser le drainage des tissus.

Comment se muscler avec sa plateforme oscillante ?

Comme il a été dit, la plateforme vibrante peut faire travailler les muscles grâce à des exercices. Pour muscler les ischios, les fessiers et les mollets, on peut faire :

Des squats 

Les squats sont un exercice de base, mais une fois sur une plateforme oscillante, on sent réellement la différence. Comme toujours, il faudra placer ses pieds dans le prolongement du bassin et bien fléchir les genoux pour descendre le plus bas possible. Bien sûr, si le sol vibre, la perte d’équilibre doit être compensée par un travail beaucoup plus actif des assises.

Cela permet aussi de muscler ses abdos si on rentre le ventre lors de l’exercice. Il faut également s’assurer de garder le dos bien droit pour un entraînement bien exécuté.

Des dips

Ici, il n’est plus question de muscler les jambes. On se focalise sur les abdos et les pectoraux grâce à cette variante des pompes. Mains dans le dos et sur la plateforme vibrante, on monte et on descend à la force de ses bras.

Les flexions

Retour en position debout, un pied sur la plateforme vibrante, l’autre au sol. Les flexions font travailler les muscles des jambes grâce à un mouvement de haut en bas réalisé par la jambe sur la plateforme. Les vibrations viendront renforcer la complexité de l’exercice, comme dans d’autres variantes.

 Les abdos

Uniquement en appui sur les fessiers, il faut, ici, ramener buste et jambes sur le même axe. Très difficile pour les débutants, c’est un exercice complet qui fait travailler tout le corps et pour lequel il existe des variantes (avec ballon, par exemple).