fbpx

8 exercices de musculation à pratiquer avec une chaise romaine

Envie de rentabiliser votre chaise romaine ? Envie d’amener un peu de changement dans votre parcours d’entraînement ? Voici quelques exercices qui vous permettent de varier les entraînements avec votre chaise romaine.

Les dips

Exercice incontournable, vous utilisez ici les barres parallèles pour vous muscler les bras et les épaules. Vous sollicitez énormément de muscles avec les deltoïdes antérieurs, les trapèzes, les pectoraux, les triceps et le grand dorsal.

Bien que cela semble difficile à appréhender comme exercice, c’est tout à fait faisable. Mais si on a peur de ne pas être capable de soulever son corps, plusieurs modèles possèdent des poignées basses pour s’aider avec les pieds au sol.

Les pompes

Exercice basique, mais non moins efficace, les pompes permettent de se muscler le corps dans son intégralité, et en particulier bras et abdos.

En outre, de nombreuses variantes existent. On peut aller faire du gainage avec du maintien en position ou des pompes profondes.

De plus, la chaise romaine s’adapte à plusieurs configurations de pompes avec votre corps. Soit en utilisant les poignées, soit en mettant ses jambes en suspension, etc.

Les crunchs sont des exercices passe-partout, que l’on peut faire avec une chaise romaine, ou simplement par terre chez soi.

Les crunchs

S’il y a bien un exercice sur lequel on peut compter, c’est celui-ci. Il est basique, mais redoutable d’efficacité pour faire travailler les abdos.

Il suffit de coincer les pieds sous la barre la plus basse et d’enchaîner les séries.

En plus, il y a moyen de faire travailler les obliques avec une variante dans laquelle le tronc oscille.

Le soulevé de jambes

Cet exercice est idéal pur qui veut muscler ses abdos et faire du gainage. Pour s’aider, on peut utiliser les accoudoirs de la chaise romaine. Cela permet de prendre appui !

Le relevé de jambes peut être accentué par un maintien en position pendant quelques secondes pour rendre l’exercice plus difficile.

Le relevé de jambes avec rotation

Pour rendre l’exercice précédent plus attractif, il est aussi possible de faire pivoter ses jambes ou ses genoux d’un côté à l’autre de son corps. Ce mouvement oscillatoire cible particulièrement les obliques. Des muscles très importants pour qui veut avoir des abdos en V.

Le relevé de genoux

Sur le même principe que les deux exercices précédent, le relevé de genoux est plus adapté pour les débutants, car il nécessite moins d’efforts de la part des muscles du ventre

Le mouvement est exactement le même, sauf qu’on ne relève que les genoux et non les jambes tendues.

Le développé couché

De nombreuses chaises romaines sont dotées d’un banc de musculation pliable, amovible ou extensible. Si le vôtre ne possède un, alors il y a tout à fait moyen de faire des développés couchés. Idem pour les supports d’haltérophilie. Ces petits ajouts permettent de faire plus d’exercices avec toujours un seul appareil la chaise romaine.

Pour le développé couché, vous aurez donc besoin de ce banc de musculation !

Les tractions

Les tractions sont un exercices de plus que vous pouvez réaliser grâce aux barres supérieures de la chaise romaine. Bien sûr, il existe plusieurs type de tractions. Le but ici, c’est de lever tout son corps à l’aide de ses bras. Les muscles qui sont travaillés, sont principalement les biceps et les dorsaux. Mais pectoraux et trapèzes sont aussi mis à contribution.

Parmi les différents exercices, il y a les tractions supination, où on doit remonter le menton au-dessus de la barre.

En pronation, le dos des mains est tourné vers soi. On considère cela comme plus difficile, car les bras ont moins de force ainsi.

Enfin, il y a la pronation en prise serrée, c’est-à-dire que les deux mains sont proches l’une de l’autre et non écartée comme en pronation classique. On accentue ainsi le travail du grand dorsal et des trapèzes.