fbpx

Comment calculer son indice de masse musculaire ?

D’après les critères de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), un indicateur du poids « idéal » pour une bonne santé est fourni par l’indice de Quetelet du nom du savant belge Lambert Adolphe Jacques Quetelet (1796 – 1874). Cet indice est plus connu sous l’appellation « indice de masse corporelle » (IMC). Selon l’OMS, il s’agit d’un indicateur du poids idéal pour une bonne santé. Bon à savoir : un IMC normal se situe entre 18,5 et 25. 

Indice de masse corporelle : à quoi ça sert vraiment ?

Valeur universelle, l’IMC (ou body mass index en anglais, BMI) est désormais très utilisé pour déterminer la présence d’un excès de poids chez vous, quel que soit votre âge. Il est faible (ou bas) dans les premières années de vie, surtout entre 4 ans et 8 ans, voire jusqu’à 17 ans. Cette période au cours de laquelle l’on assiste parfois à un excès de graisse dans le corps est dénommée «rebond d’adiposité» par les scientifiques. L’IMC augmente progressivement jusqu’à l’âge adulte. Il faut noter que les enfants présentant un IMC très élevé à cause d’une importante masse musculaire sont rares et l’IMC est relativement bien corrélé à des mesures plus spécifiques de la masse grasse.

indice de masse corporelle
L’IMC permet d’évaluer votre corpulence simplement avec votre poids et votre taille, quel que soit votre sexe.

Comment peut-on calculer son IMC ?

Je répondrai que celui-ci est simple à calculer puisqu’il est égal au quotient du poids par le carré de la taille. Sa formule mathématique est : IMC = p / t² où p désigne votre poids en kilogrammes et t représente votre taille en mètres. Autrement dit, l’IMC se calcule comme le rapport du poids par la taille au carré (kg/m²). Il correspond au poids divisé par le carré de la taille (IMC = poids en kg / taille² en m).

Importance de l’IMC

L’IMC permet une classification de votre état nutritionnel ainsi que votre niveau de maigreur ou d’obésité. L’IMC permet réellement de savoir si vous possédez un poids idéal. Selon les experts de l’OMS et l’International Obesity Task Force, le taux de l’IMC permet une évaluation assez objective du risque de développer des problèmes de santé. Ainsi, selon une étude publiée en 1998, par ces Institutions sur le site www.santecanada.ca/nutrition, l’on a pu dresser le tableau suivant :

Classification IMC (kg/m²)    Risque
Poids insuffisant     < 18,5      Accru
Poids normal   18,5 -24,9      Moindre
Excès de poids   25,0 -29,9      Accru
Obésité niveau I  30,0 -34,9      Élevé 
Obésité niveau II  35,0 -39,9  Très élevé 
Obésité niveau III        ⩾ 40,0Extrêmement élevé 

A environ 12 ans, fille et garçon ont le même poids. Mais vous remarquerez qu’à âge égal, la femme est généralement moins pesante que l’homme. A noter qu’à environ 19 ans d’âge, la jeune fille a un poids stationnaire jusqu’à ce qu’elle cesse de procréer. La femme atteint son poids maximal vers 50 ans puis perd de la masse corporelle. Mais l’homme, lui, atteint son poids maximum vers ses 40 ans d’âge. Sa perte de poids est sensible vers 60 ans. Et les spécialistes indiquent qu’il perd environ 6 kg de son poids à l’âge de 80 ans, contre 7 cm de moins sur sa taille.

muscles saillants
Un IMC élevé chez un sportif n’est pas toujours révélateur d’un excès de poids.

Indice de masse corporelle : les limites

Les limites de l’IMC sont désormais relativement bien connues. Bien que très utile et facile à calculer, cet indice n’a pas pour vocation de caractériser la masse musculaire, ni la masse osseuse. Il est peu adapté pour certaines catégories de personnes. Par exemple, si vous êtes sportif, vous présentez généralement une bonne santé physique, malgré un poids important dû à une musculation développée. Une femme enceinte ayant un IMC élevé n’est pas forcément en surpoids.