fbpx

L’Electrostimulation (ES) : quels intérêts, quelles pratiques, comment procéder ?

L’électrostimulation est une technologie qui permet de solliciter les muscles à partir d’impulsions électriques.

Que ce soit pour booster sa force musculaire ou pour récupérer entre deux séances, l’électrostimulation est devenue, en l’espace d’une dizaine d’années un véritable partenaire de l’entraînement des sportifs, coureurs compris. Effet de mode ou véritable intérêt ?

Pourquoi faire de l’ES ?

Les personnes ayant recours à l’électrostimulation sont de plus en plus nombreuses et les raisons en sont tout aussi variées. En effet, l’ES n’est pas seulement utilisée pour faire de l’exercice ou augmenter sa masse musculaire. Ainsi, on peut l’utiliser dans divers domaines comme par exemple les domaines du sport, de la forme et du bien-être, ou encore de la santé, et bien sûr d’une préparation Trail. J’ai la chance de travailler en partenariat avec une grande marque, je suis formé à son utilisation pour se renforcer musculairement en CAP et TRAIL.

Comment ça marche ?

Le principe de l’électrostimulation consiste à produire une contraction des fibres musculaires par l’intermédiaire, non pas du cerveau, mais d’une stimulation électrique transmise via des électrodes placées sur la peau. Le muscle réagit ensuite en fonction de l’information envoyée. Selon l’intensité de la stimulation et sa durée, le muscle travaillera en force (supérieur à 30 hertz), en endurance musculaire (entre 10 et 20 hertz) ou en récupération (entre 1 et 10 hertz).

L’électrostimulation sollicite en général un seul muscle ou un seul groupe musculaire, laissant de côté le renforcement des muscles antagonistes.

Mais l’électrostimulation est-elle aussi intéressante que ce que les marques l’affirment sur leur sites ? Son utilisation permet-elle vraiment de booster la force musculaire, d’améliorer son endurance musculaire ou de mieux récupérer ?

On pourrait être amené à y croire du fait que de nombreux athlètes l’utilisent en complément de leurs entrainements, que ce soit pour le renforcement musculaire, la récupération après l’effort ou la capillarisation permettant de mieux oxygéner le corps à l’effort et ainsi moins ressentir les effets de fatigue pendant l’effort. Et ceci grâce à l’augmentation du débit sanguin.

electrostimulation

Pour une séance de force 

L’électrostimulation pour le gain de force a été prouvée scientifiquement. En effet, faites de manière contrôlée, dans un protocole d’entraînement de 4 à 8 semaines avec 3 à 4 séances par semaine, par exemple, elle permet d’augmenter la force musculaire chez un individu en bonne santé.

Pour autant, ce gain de force et de masse musculaire reste moins intéressant que celui qui aurait pu être gagné dans le même temps en effectuant un entrainement volontaire actif.

En effet, l’électrostimulation ne permet pas de recruter l’ensemble des fibres musculaires d’un muscle mais seulement 40 à 60 %. Elle ne sollicite aussi qu’un seul muscle ou groupement de muscle à la fois, ce qui peut entrainer des déséquilibres, car les muscles antagonistes ne se renforcent pas de la même manière dans le même temps.

C’est pour cela qu’il est plus que conseillé de toujours utiliser l’électrostimulation en dynamique lorsque l’on s’en sert à des fins de renforcement musculaire, c’est-à-dire en combinant la stimulation à un exercice réalisé en simultané. Ceci afin d’inciter le muscle antagoniste à réagir en conséquence à la même intensité.

L’électrostimulation, associée à une contraction musculaire volontaire permettrait de recruter davantage d’unités motrices dans le même temps. C’est ce qui est mis en avant par la plupart des fabricants. Mais à ce jour, rien n’a encore été prouvé à 100%.

L’électrostimulation pour la récupération

La plupart des athlètes qui disposent d’un électro stimulateur l’utilisent principalement en récupération sous forme de massage relaxation. Apres une séance d’entrainement, c’est même devenu un réflexe pour certains. Ils rentrent et placent les électrodes sur les zones qui ont subi un stress mécanique.

Des études ont montré que cela permettait d’éliminer plus facilement certains déchets produits pendant l’entrainement en favorisant notamment la circulation sanguine et le retour veineux.

Mais d’un point de vue fonctionnel, il n’a pas été prouvé que cette méthode a un effet positif sur la performance sportive.

Il existe plusieurs programmes de récupération sur les électro stimulateurs moderne. Il peut être très utile pour ceux qui ne prennent pas le temps de faire des récupérations actives en allant à la piscine par exemple pour nager à basse intensité.

L’électro stimulateur peut permettre au sportif d’optimiser sa préparation souvent faite de compromis entre temps disponible, énergie dépensée, fatigue et récupération.

Augmentation des capillaires sanguins

Ce programme disponible sur la plupart des électro stimulateurs va provoquer une très forte augmentation du débit sanguin (artériel) dans les muscles. Cet effet va favoriser le développement du réseau des capillaires sanguins.

Info capillaires : un capillaire sanguin est un vaisseau sanguin extrêmement fin, souple et élastique. Très nombreux, ils bouclent le réseau sanguin, en formant des lits capillaires complexes. Dans les capillaires sanguins, la pression artérielle est très peu élevée. Les capillaires sanguins sont en constante évolution et irriguent les tissus. Les capillaires sanguins sont reliés aux veines et aux artères, et transportent les nutriments, notamment le glucose, et le dioxygène. Ils sont très présents au niveau des muscles, du foie, des poumons, des reins et du système nerveux. 

Avoir un meilleur réseau sanguin a un impact direct sur la performance puisque avec une meilleure surface d’échange avec le sang on aura une double effet positif sur les carburants : 

  • Un meilleur apport de nutriment, glucose en particulier ;
  • Une meilleure diffusion d’oxygène et en échange une meilleure évacuation de l’acide lactique provoqué par l’effort.

Classiquement pour ce programme on recommande des cycles d’une semaine pour permettre d’obtenir des effets marqués. Souvent avant une compétition.

electrostimulation chez un kiné

Prévention et soin des blessures

La plupart des kinés du sport, eux, y voient surtout un intérêt pour le sportif blessé. C’est une technique extrêmement utile et pertinente quand vous êtes immobilisés, dans l’incapacité de réaliser des contractions musculaires volontaires.

Par exemple pour un marathonien opéré du tendon d’Achille suite à rupture par exemple. Cela peut lui permettre de continuer à travailler ses quadriceps tout au long de son immobilisation et ainsi de récupérer sa masse musculaire qu’il a perdue plus rapidement et au niveau du mollet après 2 mois de plâtre.

Conclusion

L’électro stimulation n’est peut-être pas la recette magique pour améliorer ses performances, mais elle peut s’avérer tout de même être un partenaire de choix dans un sac d’entraînement.