Comment augmenter son taux de testostérone naturellement ?

Si vous cherchez à gagner de la masse parce que vous êtes un sportif, vous devez savoir que tout se joue au niveau de la testostérone… Et sa production naturelle est très importante pour maintenir ses capacités. Dans la plupart des cas, la diminution de la testostérone vient avec le vieillissement. Mais d’autres facteurs entrent en jeu en cas de diminution. Ainsi, le stress, le manque d’activité physique, le surentraînement, l’abus de l’alcool, après l’utilisation des stéroïdes sont autant de raison de voir son taux de testostérone s’effondrer. Un bon signe pour observer la baisse de la testostérone, c’est l’érection matinale. En effet, les érections impliquent qu’il faut de la testostérone. Et le matin, notre corps en contient 30 % de plus que l’après-midi !

Maintenant, si vous souffrez d’un manque de testostérone, il est toujours possible de le renforcer par divers moyens. Le plus simple, c’est sans nul doute de prendre des compléments alimentaires qui vous donneront un coup de fouet à ce niveau-là. Le seul bémol, c’est qu’ils ne pallieront pas le manque de production, mais uniquement le manque dans votre corps. C’est un peu comme un patch qui vient vous aider, sans résoudre le fond du problème. Ceci dit, sachez qu’il existe des moyens très efficaces d’augmenter son taux de testostérone naturellement en changeant quelques petites choses dans sa vie. On parle, bien évidemment, de son mode de vie, de ses excès, etc. Petit tour d’horizon des conseils qu’on peut vous donner à ce sujet-là.

Pourquoi perdre du poids fait-il augmenter la testostérone ?

Chasser les fast foods de votre alimentation pour augmenter naturellement votre taux de testostéroneIl faut savoir que l’on produit moins de testostérone lorsqu’on est en surpoids. C’est un processus naturel. D’ailleurs, en plus de produire moins de testostérone, on laisse la place aux oestrogènes. Vous le remarquez chez les personnes en surpoids très facilement : ils ont tendance à avoir des seins qui poussent. C’est l’extériorisation de ce phénomène. Donc, si vous avez une petite bouée ou des poignées d’amour, il est conseillé de perdre quelques kilos. Et pour cela, rien de plus simple à mettre en place… Il faut changer votre alimentation. Vous trouverez d’ailleurs ci-dessous quelques conseils qui vont dans ce sens… Le plus simple est de manger plus de fruits et de légumes, d’éviter la nourriture transformée à l’excès et tout ce qui se rapporte au sucre blanc raffiné. Une fois que vous avez éliminé ces éléments de votre alimentation, tout devrait aller beaucoup mieux.

Car, sans se leurrer, ce sont souvent les produits qui ont été fort transformés qui sont les plus nocifs. Ceux-là ainsi que tous ceux qui ne sont pas « naturels ». Voilà déjà une première liste :

  • La nourriture de fast-food
  • Le sucre blanc
  • Les sodas
  • Les plats préparés
  • Les édulcorants
  • Les colorants alimentaires
  • Les additifs
  • Le fructose artificiel
  • La farine blanche
  • Les huiles végétales

Et comme on le disait, le sucre est votre pire ennemi… Votre taux de testostérone baisse lorsque votre taux de sucre augmente, ce qui se produit à chaque fois que vous consommez des glucides rapides (pâtes, pain, riz, etc.). Et il y en a des tas ! Que ce soit dans les biscuits, dans les sucreries, ou même dans la restauration rapide. Ainsi, par exemple, votre taux de testostérone chute de 25 % rien qu’en avalant une boisson sucrée et cet effet dure au moins 2 heures. Mieux vaut éviter que ça se reproduise plusieurs fois dans la journée…

Pourquoi revoir vos apports quotidiens ?

Le plus important, c’est d’avoir tous les apports quotidiens dont on a besoin, en vitamines, en nutriments, etc. Et beaucoup d’éléments jouent sur la production de testostérone… Et sur l’ensemble du système reproducteur mâle. On peut parler du zinc, de diverses vitamines, etc.

En parlant de zinc, sachez que le manque de zinc cause la diminution des taux de testostérone. A l’inverse, une consommation exagérée conduit également à la baisse de son niveau. Votre régime sera toujours la meilleure source de zinc : aliments riches en protéines (viande, poissons, etc.), fromage cru, grains, etc. Et pour bénéficier au maximum des bienfaits, évitez de trop cuire vos repas. En effet, pour la plupart des aliments, une cuisson réduira radicalement les niveaux des éléments nutritifs, comme le zinc.

Du côté des vitamines, les vitamines A, B, C, D et E sont importantes.  Pour la vitamine D, dont beaucoup de gens souffrent d’une carence, il est nécessaire de bien en prendre. Parce qu’une consommation adéquate permet de maintenir un bon niveau de testostérone. Ainsi, une étude a démontré que les hommes qui prenaient des compléments de vitamines D voyaient leur taux de testostérone augmenter. Comme quoi elle est indispensable.

Pour la vitamine C, il a été démontré qu’elle permettait de diminuer le niveau de cortisol et permet de produire plus de testostérone. Elle permet également de diminuer la transformation de cette hormone mâle en œstrogène.

Enfin, pour les trois dernières vitamines, A, B et E, on les retrouve facilement dans toutes sortes d’aliments. Donc, si vous consommez beaucoup de fruits et de légumes, viande sans gras et des fruits secs, vous n’avez pas à s’inquiéter à propos de compléments de vitamine A, B et E.

Gérez votre stress !

StressLorsque vous êtes stressés, votre corps libère une hormone de stress appelé cortisol et qui arrête la production de testostérone.

Le cortisol a une autre tâche dans le corps. Et elle remonte à une époque lointaine. Il y a des millénaires, lorsque l’homme était mis en situation de stress, c’est qu’il y avait une bonne raison. En effet, loin de l’homme moderne, les préoccupations étaient toutes autres… Il fallait se nourrir et se loger. C’était les deux objectifs principaux. Or, quand la nourriture venait à manquer, qu’un danger se faisait imminent, le corps devait réagir. Et il réagissait en produisant du cortisol. Cette hormone permettait au corps de prendre ce qu’il avait à disposition et de le stocker. Cela permettait au corps de faire des réserves en graisses en prévision de jours plus sombres.

Mais aujourd’hui, nous vivons dans une société où la nourriture existe à profusion et le corps ne devrait plus avoir à faire des stocks de graisses. Cependant, les corps sont soumis à d’autres stress, plus  insidieux et qui durent des mois voire des années. Au fil du temps, notre corps se met à stocker et à stocker encore. Et avec le poids supplémentaire, vient la production d’œstrogènes, la diminution de testostérone, etc. Vous vous retrouvez dans un cercle vicieux.

Le plus simple est donc de relativiser et d’éviter les situations stressantes de la vie quotidienne.

Dormez suffisamment pour augmenter votre sécrétion de testostérone naturelle !

Dormir moins de 7 à 8 heures ruine votre rythme. Cela explique pourquoi ce n’est pas sorcier d’avoir un niveau de testostérone plus élevé le matin après avoir bien dormi la nuit. Alors si vous surfez à 2 heures du matin sur des sites pornographiques, ne soyez pas étonné si votre libido chute.

Pourquoi vous devriez consommer des produits naturels ?

BrocoliTout simplement pour se débarrasser de l’excès d’œstrogène, qui vous rend de plus en plus gros et faible, et produire plus de testostérone naturellement il faut :

  • Manger de grandes quantités de légumes crus, comme le brocoli, le chou et le chou-fleur, car les légumes crus contiennent une matière qui aide votre corps à se débarrasser de l’estrogène.
  • Manger encore plus de fibres pour purifier naturellement votre corps
  • Se débarrasser des toxines qui causent l’excès d’œstrogène.

Les xénoestrogènes sont quant à eux une sorte d’oestrogène artificielle, qui se trouvent dans des produits comme les pesticides, les stéroïdes et les hormones de croissance artificielles, les rafraîchisseurs d’air et les récipients plastiques. Ces xénoestrogènes vont augmenter les niveaux de l’hormone féminin (œstrogène) tout en diminuant le taux de testostérone, alors vous devez :

  • Mangez plus de fruits et de légumes bio, qui ne contiennent pas de pesticides. Si non, essayer de bien laver vos légumes et fruits que vous achetez chez votre magasin pour diminuer les chances de consommer des xénoestrogènes.
  • Mangez plus de viandes provenant des animaux qui ont été élevé naturellement, sans utilisation d’hormone de croissance et de stéroïdes artificielles.
  • Utilisez des récipients en verre pour stocker les aliments, de l’eau et vos repas.
  • N’utilisez aucun parfum, eau de Cologne ou rafraîchisseur d’air qui contient du parabène parmi ses ingrédients : les parabènes sont des xénoestrogènes.

Voilà qui revient encore une fois à une alimentation saine pour retrouver un taux de testostérone normale et tout cela naturellement.

Evitez l’alcool

L’alcool est un parfait exemple de ce qui peut réduire à néant votre taux de testostérone. Synonyme de fête, car grâce à lui, elle est plus folle, votre corps ne fait quant à lui plus la fête. Vos hormones ne seront pas du même avis et votre taux de testostérone pourra diminuer de plus de 30 % lorsque vous serez saoul. Ce n’est pas pour rien qu’il est plus difficile d’obtenir une érection avec un fort taux d’alcool dans le sang…

Même si vous ne prenez que deux boissons, l’alcool rend difficile la fonction de foie d’élimination d’œstrogènes, et vous aurez ainsi plus d’œstrogènes et moins de testostérone. L’alcool diminue également les niveaux de zinc dans votre corps. Enfin, tout comme l’alcool, le pamplemousse ne facilite pas du tout la fonction de foie pour éliminer l’œstrogène.