fbpx

Pourquoi faire du sport ?

Dans notre société actuelle, le sport est presque devenu un dictât. Nous pratiquons ou avons tous déjà pratiqué un ou plusieurs sports dans notre vie.

Pour chacun d’entre nous le sport à commencé pour des raisons différentes. Qu’elles sont-elles ?

La santé

Une des raisons les plus importantes pour pratiquer le sport, si l’on devait les classer, est la santé.

Le sport, que ce soit de la boxe, du handball ou de la musculation, à pour vertus de soulager voire de guérir certaines pathologies physiques (exemple :le mal de dos) et psychologiques (exemple : la dépression) courantes.

Si l’on se penche sur le mal de dos dans sa globalité, il est souvent dû à un manque de sollicitation de certaines zones du rachis. La position assise que beaucoup de personnes tienne chaque jour créée une hypotonie musculaire de la ceinture abdominale, des fessiers, des cuisses.

C’est pourquoi pratiquer un sport ou de la musculation de façon régulière permet de supprimer cette hypotonie en renforçant ces muscles et par conséquent, de réduire ou supprimer le mal de dos.

Prenons maintenant le cas de la dépression. Pour la définir, c’est une maladie qui se caractérise par une grande tristesse, du désespoir, une perte de motivation et de facultés de décision. On peut rajouter une diminution ou absence de sentiment de plaisir, des troubles alimentaires et du sommeil.

Pour les personnes dépressives, la pratique du sport est une excellente thérapie.

D’une part, pour retrouver de la motivation dans un domaine où le « soi » est primordial.

D’autre part, pratiquer un sport permet de sécréter des hormones comme les endorphines (euphorisants) et la dopamine (sensation de plaisir) qui permettent de retrouver le sentiment de plaisir. Ce ne sont que 2 exemples sur ce que le sport peut apporter pour guérir de cette maladie.

Ensuite, nous pouvons parler de surpoids et principalement de l’obésité. Les chiffres de l’année 2019 en France, nous informe que 17% de la population adulte est obèse, soit 8 millions de personnes.

La pratique du sport à un aspect vital pour ces personnes. Le sport ou la musculation, permet de prévenir de certaines pathologies comme le diabète, l’hypertension et infarctus qui sont décuplées quand on possède un fort surpoids.

Outre le fait de prévenir des certaines pathologies, le sport permet également de renforcer les articulations et par conséquent, évite une usure prématurée de ces dernières.

Enfin, la pratique sportive régulière et couplée avec une alimentation saine, permet une perte de poids et plus précisément une perte de masse grasse. La synergie des 2 favorise également le renforcement musculaire de façon général.

L’objectif majeur est d’améliorer son hygiène de vie pour profiter plus longtemps de la vie avec la meilleure santé possible.

Se maintenir en bonne santé

La performance

Un autre aspect de la pratique du sport serait lié à la performance et plus précisément au résultat.

Certaines personnes pratiquent la compétition pour se prouver des choses comme le fait qu’elle sont capable de sortir de leur zone de confort et qu’elles peuvent braver la peur.

Pour d’autres c’est le besoin d’adrénaline que procure la compétition comme par exemple l’entrer dans un ring, de soulever une charge la plus lourde possible devant un public ou de battre l’équipe adverse.

Peu importe les motivations de chacun, ce qui est visé, est ce que l’on nous inculque à travers le sport, c’est la quête du résultat.

On entend souvent dire que la performance est le résultat. C’est malheureusement faux. Un mauvais résultat ne reflète pas toujours une mauvaise performance.

Tout comme une mauvaise performance peut amener un bon résultat. Si l’on prend l’exemple de la coupe du monde de football de 2018, la performance globale de l’équipe de France n’était pas exceptionnelle. Pourtant le résultat, lui l’a été.

La performance n’est pas uniquement réservée au domaine compétitif. Le sport pratiqué comme dans le cadre du loisir est lui aussi assujetti à la performance.

Pour un jogger qui n’a pas d’objectif de résultats, courir une distance un peu plus longue chaque semaine est une performance.

Chaque personne pratiquant un sport, réalise régulièrement une ou plusieurs performances lors de leurs entraînements et parfois sans s’en rendre compte.

Le simple fait de se mettre ou remettre au sport après de longues années est une performance en elle-même.

La performance est définit comme la somme des actions réalisées pour repousser les limites que notre esprit s’est fixé.

Viser la performance

Le social

Une des raisons de la pratique du sport, est le besoin de se retrouver, d’appartenir à un groupe. C’est un des besoins fondamentaux de la pyramide de Maslow crée en 1940 (depuis cette théorie a été réfutée).

Ce besoin est un composant important de la pratique sportive. C’est pourquoi on retrouve les sports collectifs parmi les sports les plus pratiqués en France.

Appartenir à un groupe, à une équipe, permet de se surpasser avec les autres et pour les autres. Cette appartenance créée de la solidarité, de l’amitié, de la confiance et du respect nécessaire au bon fonctionnement d’un groupe.

Cependant, les personnes pratiquants des sports individuels connaissent eux aussi ce besoin d’appartenance. Certes, on se retrouve seul sur le court de tennis face à son partenaire ou un adversaire, seul avec son cheval sur un parcours d’obstacles mais au delà de cette individualité, le phénomène d’appartenance est toujours présent. Il suffit de constater les personnes qui restent regarder leurs enfants, leurs amis ou leurs parents lors des entraînements pour comprendre que le sport à une dimension d’unité extraordinaire.

Le sport permet aux gens de se retrouver pendant un moment où plus rien ne compte. Simplement le fait de se dépenser, de rigoler et d’oublier le quotidien mais aussi de créer de nouvelles relations ou de renforcer celle déjà existante.

C’est pourquoi d’après certaines études, le sport à des bienfaits sur notre aspect psychologique et relationnel. Les personnes pratiquant régulièrement un sport, sont plus stables émotionnellement, plus sociables et plus heureuses dans leurs relations.

D’un point de vue social, la pratique du sport favorise l’échange, hors stress professionnel ou différences culturelles, développe la convivialité et le respect, si ce dernier est bien enseigné.

Le sport a un rôle social

L’estime de soi

Le sport procure des bienfaits psychologiques et particulièrement sur l’estime de soi et la confiance en soi. L’estime de soi et la confiance en soi sont 2 notions que l’on entend régulièrement, mais qu’elles sont-elles précisément ?

L’estime de soi est définie comme le jugement ou l’évaluation que l’on fait de soi-même, de sa valeur personnelle. De façon plus simple, l’estime de soi peut-être également assimilée à l’affirmation de soi.

La confiance en soi c’est avant la connaissance de soi, c’est la capacité de croire en son potentiel et en ses capacités. Elle ne doit pas être confondue avec l’arrogance.

En quoi le sport permettrait de les améliorer ?

Le manque de confiance en soi s’exprime au travers d’une multiplicité de sentiments comme la timidité ou le manque d’assurance. Ce manque de confiance empiète sur l’estime que l’on a de nous-même par le simple fait que prendre des risques ou la peur d’échouer sont des facteurs que l’on peut avoir du mal à se détacher pour pouvoir exploiter son potentiel.

C’est pour cela que le sport représente une excellente « thérapie ». Chaque sport requiert des qualités physiques et mentales spécifiques et permettent donc d’exploiter le potentiel qui sommeil en nous.

Savoir se surpasser quand le score est contre nous ou notre équipe, faire preuve de ténacité et de détermination pour répéter encore et encore un enchaînement de boxe jusqu’à ce qu’il soir parfaitement maîtrisé ou savoir respecter son adversaire dans la victoire ou la défaite.

Le sport peut permettre de sortir de cette zone de confort dans laquelle nous vivons, pouvoir développer des qualités que nous ne pensions ne pas avoir ou d’exprimer des émotions que nous n’osons pas monter aux autres de peur d’affronter leur jugement.

Nous sommes constamment soumit au regard des autres qui nous juge que l’on fasse telle ou telle chose. La pratique du sport permet de se détacher du regard des autres ou du moins l’accepter. Progresser sur soi-même dans l’inconfort est une preuve de courage et de maturité. C’est un des facteurs qui nous permet de devenir la meilleure version de nous.

Ce sont des valeurs que le sport véhicule à chaque entraînement, à chaque compétition et à chaque personne, qu’elle soit enfant ou adulte. Le sport ne fait pas la différences entre la richesse et la pauvreté, ni que l’on soit noir ou blanc. Nous commençons tous sur le même pied d’égalité et nous dévoile qui nous sommes vraiment.